Accueil / NATURE, GEOLOGIE ET PAYSAGES DU MONDE / Chaussée des Géants : entre mythe et géologie

Chaussée des Géants : entre mythe et géologie

La Chaussée des Géants est assez facile à trouver : suivre les panneaux « Giant’s Causeway », c’est à moins de 5 km de Bushmills, connue pour sa distillerie de Whisky. Vous tombez tout d’abord sur le centre d’information, puis marchez pendant dix minutes jusqu’à la mer : l’accès est gratuit, si vous ne prenez pas de guide.

La Giant’s Causeway est une gigantesque formation géologique constituée de plus de 40000 hexagones en basalte, certaines d’entre elles pouvant atteindre jusqu’à 12 mètres de haut ! Perché sur une dalle hexagonale, on devine aisément la forme d’une route pour géants s’avançant dans la mer, constituant une sorte de voie pavée de 20 à 30 mètres de large. En marée basse, il est possible d’emprunter cette voie de pierres sur quelques centaines de mètres, disparaissant sous les vagues, comme si elle se poursuivait en direction de l’Écosse.

Le Grand Causeway : un pont vers la mer

Se pourrait-il que cette merveille géologique soit le résultat d’une éruption volcanique remontant à 60 millions d’années ?

Deux versions s’affrontent : la première implique un certain géant du nom de Finn Mac Cumhaill. Et la seconde se base sur une activité volcanique intense.

Première explication : un combat de géants

La légende raconte que le géant Finn Mac Cumhaill d’Antrim en Irlande du Nord avait pour pire ennemi le Géant Bennandoner d’Ecosse. Celui-ci rendait Finn tellement en colère qu’il construisit un pont à travers la mer pour lui botter les fesses. Pour construire ce pont, il utilisa des morceaux de la côte d’Antrim qu’il jeta à la mer, il choisit des formes assez étranges de manière à ce qu’ils s’encastrent parfaitement.

Il courra alors vers l’Ecosse pour se confronter à Bennandoner, mais quand il s’approcha du Géant, il se rendit compte que celui-ci était beaucoup plus grand qu’il ne l’imaginait. Affolé, McCool décide de battre en retraite. Mais… Pas de bol ! Bennandoner aperçut McCool et le suivit jusqu’à chez lui.

Finn courra vers sa femme Oonagh pour lui demander de l’aide. Il lui expliqua qu’il a provoqué Bennandoner au combat mais que le géant était beaucoup plus grand qu’il ne l’imaginait. Que pouvait-il faire maintenant ?
Futée, elle avait forcément un plan et en quelques instants l’habilla d’un bonnet et d’un châle, le déguisant en bébé et le plaça dans un berceau.

La présence d’esprit de sa femme le sauva. Bennandoner arriva et frappa à la porte. Lorsqu’il vit la taille du bébé, il prit peur à l’idée de l’immensité de son père, qu’il suppose alors être un géant parmi les géants ! Il rebroussa chemin, en détruisant la chaussée sur son chemin, pour ne pas être poursuivit par Finn McCool. Le pont à travers la mer disparut, mais pas les vestiges encore présents aujourd’hui.

Vue de Great Stokan et de la baie de Port Ganny

L’explication géologique : un passé volcanique spectaculaire

La Giant’s Causeway résulte de l’érosion par la mer d’une ancienne coulée de lave basaltique qui, en se refroidissant il y a 40 millions d’années, a donné naissance à cette structure de toute beauté !

L’histoire de la Chaussée des Géants commence il y a environ 60 millions d’années au cours du Paléogène, lorsque l’ancien continent de la Laurasie a commencé à se fragmenter, provoquant l’ouverture du nord de l’océan Atlantique. Au cours de ces évènements magmatiques, la lave s’est déversée à travers les lits de calcaires blancs et des fissures qui jonchaient la région, pour former un vaste plateau de lave. Ce plateau constitue ce qu’on appelle un trapp, c’est-à-dire un empilement de coulées basaltiques. Sur ce vaste plateau, on peut distinguer 3 séries d’épanchement volcanique.

  1. Les premières laves proviennent d’au moins six éruptions, suivies d’une longue période de repos durant laquelle l’activité volcanique s’était calmée. Durant cette période de repos, l’altération a entrainé une série de changements chimiques et l’érosion de surface a sculpté les champs de lave dans des paysages de collines basses et de larges vallées profondes.
  2. Soudainement, l’activité volcanique a repris de manière spectaculaire, la lave s’est dirigée dans les vallées et s’est accumulée, formant un grand lac de lave d’environ 90 m de profondeur, au niveau de la Chaussée des Géants. Dans ce grand lac, le refroidissement de la lave est lent et uniforme, créant des milliers de colonnes régulières. Six à huit éruptions ont eu lieu ensuite, la première étant celle qui a créé le flux le plus épais.
  3. Enfin, il y eut une dernière série d’éruptions, la lave traversant les roches antérieures en remontant à la surface à travers les fissures.
Vue de la baie de Port Noffer
Port Noffer est limitée par une pointe, Port Reostan, où l’on observe des coulées basaltiques, séparées par des niveaux à scories rougeâtres, et d’un pendage de quelques degrés vers le Sud.
Niveaux à scories rougeâtres. Une scorie est une roche à aspect irrégulier et poreux, très vésiculé. Il s’agit d’un fragment de lave qui s’est solidifié dans l’air lors d’une éruption volcanique explosive.
L’orgue « The Organ » montre bien la partie basale de la coulée, parfaitement prismée, alors que la partie sommitale, très légèrement visible sur la photo, présente des prismes irréguliers et de taille moindre correspondant à un refroidissement, au contact de l’air libre, plus rapide que la partie inférieure.

En marchant le long des quelques 40 000 piliers qui subsistent de la Chaussée des Géants, il est facile d’imaginer ces dalles de pierre comme des marches menant à la mer. Il est si parfaitement formé qu’il est difficile de ne pas croire à la légende.

De plus, de l’autre côté de la mer, il y a des colonnes de basalte identiques (une partie de la même coulée de lave ancienne) à Fingal’s Cave sur l’île écossaise de Staffa, ce qui a probablement influencé l’histoire des géants.

Alors qui croire, les géants ou la science ? Dites-le moi dans les commentaires !

Ah, connaissez-vous le « Giant’s Causeway » de Hong Kong ? Voir l’article sur les prismes hexagonaux de Sai Kung

Petit bonus : regardez le détail des chemins d’accès au site, ça m’a fait sourire !

Sur le site, c’est la fête des hexagones…
…jusqu’au moindre petit détail !

Pour se repérer :

Carte de localisation du Site de la Chaussée des Géants (source : cub.ac.uk)

A propos de Anita

Voyageuse en sac à dos, je vadrouille autour de la planète, pour prendre le temps de rencontrer les gens, me perdre dans une ville ou la nature pour mieux la découvrir, et tomber sur des paysages insoupçonnés ou bien des expériences surprenantes. Aujourd'hui, j’accompagne les personnes qui veulent vivre une relation vibrante, mystique et de confiance avec la vie. Je fais ça à travers des outils de guérison holistiques comme le yoga, la méditation et les arts intuitifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.