Accueil / BLOG VOYAGE / La somptueuse Ronda, au coeur des villages blancs d’Andalousie
Ronda et son pont vertigineux

La somptueuse Ronda, au coeur des villages blancs d’Andalousie

Durant mon voyage dans le sud de l’Espagne, je suis tombée sous le charme de ce village blanc andalou, Ronda. C’est l’une des plus vieilles villes d’Espagne. Traversée par la rivière Guadalevin, qui a creusé un lit de 200 mètres de haut, « el Tajo », la ville a été batie de manière surprenante. Elle est surtout connue pour son pont qui relie la vieille ville et la ville moderne « El Mercadillo » ou « marché ».
Ayant connu plusieurs époques et civilisations, la ville est un mélange fascinant en termes d’architectures et de ruines : occupée par les romains au IIe siècle avant J.C., chassant les carthaginois, et marquant le développement de la cité, puis ensuite par les arabes en 711, et enfin par les catholiques en 1485.

Le Puente Nuevo

Le Puente Nuevo (Pont neuf) date du 18e siècle. Ce pont de pierre de 200 mètres de hauteur est vertigineux et offre une vue imprenable sur la vallée du rio Guadiaro et la Sierra Grazamela… à couper le souffle !

Le Pont Neuf reliant la vieille ville et la ville moderne de Ronda

Du pont, il peut y avoir beaucoup de vents. On retrouve plus de 300 appareils photo chaque année dans le fond du ravin.
Il est possible de se balader sous le pont et le long de la rivière, tout en bas des falaises, pour admirer ce pont spectaculaire et la ville. Au printemps, la vallée est recouverte d’un tapis de fleurs. Attention toutefois, certains endroits sont assez escarpés !

Un chemin sous le pont de Ronda (à gauche). Oui, en dessous, c’est le vide.
Quelques frissons en s’asseyant au bord du chemin, au dessus du Tajo
Le rio Guadalevin, sous le pont de Ronda
Le coucher du soleil sur la Sierra Grazalema, depuis un chemin pour accéder au pont

Des belvédères qui laissent bouche bée

Le Mirador de Aldehuela est l’un des belvédères les plus impressionnant de la ville. Il porte le nom de l’architecte, José Martín de Aldehuela, en honneur à celui qui a construit la Plaza de Toros, le Puente Nuevo de Ronda et qui a terminé la cathédrale de Malaga.
Le Balcón del Coño est une visite incontournable de Ronda. En m’y rendant, le seul mot qui me venait dans la tête était « wow ». Son nom viendrait de l’expression espagnole (vulgaire, certes) marquant la surprise : « ¡coño!”.

Vue du Mirador Aldehuela
Le Mirador del Cono, tout au bord de la falaise

Les baños árabes

Les bains arabes de Ronda, datant du 13e et 14e siècle, ont été exceptionnellement préservés et font partis des plus vieux d’Espagne. L’intérieur se compose de 3 pièces : une chaude, le hammam, une tiède et une froide. Ils se trouvent dans le quartier de San Miguel, l’ancien quartier arabe de la ville. Ils sont alimentés par les eaux du ruisseau du Culebras, grâce à un système hydraulique sophistiqué.

Les bains arabes de Ronda

L’entrée est de 3€ et gratuite le lundi.

Les Jardines de Cuenca

Les Jardins de Cuenca forment une série de terrasses surplombant les Gorges du Tajo.

Les Jardins de Cuenca à Ronda

La Plaza de Torros

Considérée comme l’une des plus belles au monde, la Plaza de Torros est l’arène la plus traditionelle de toute l’Espagne. Construites au 18e siècle par le même architecte qui a construit le Puente Nuevo, José Martín de Aldehuela, les arènes donnent à Ronda le titre de berceau de l’art de la tauromachie. L’entrée est de 6,50€. Pour obtenir plus d’information, visitez le site internet.

Se balader au hasard dans la ville

J’adore me perdre dans une ville. Cela permet de découvrir des endroits avec surprise et me permet de suivre mes envies à l’instant.

La Plaza del Socorro

La Plaza Duquesa de Parcent est la plus pittoresque de Ronda, sur laquelle Iglesia de Santa María la Mayor se tient remarquablement. Elle fut construite en plus de 200 ans et a des influences de styles gothique et de renaissance. Retrouvez plus d’infos sur ce site.

Des barreaux à quasiment toutes les fenêtres ? Ces barreaux dateraient de l’occupation des arabes qui étaient très croyants. Aucun rapport sexuel ne devait avoir lieu avant le mariage. Ces barreaux évitaient donc de préserver les entrées dans les chambres depuis l’extérieur.
Des portes au style typique

Ronda est une ville romantique qui a longtemps inspiré artistes, poètes, voyageurs…
Petite créature rencontrée en me perdant dans la ville
Le vieux pont. Autrefois, les marchands qui voulaient accéder à Ronda devaient payer une somme pour accéder à ce pont

Se perdre dans les ruelles permet aussi de rencontrer des personnes insoupsonnées, comme Idelgafo, un local, qui me présente les meilleurs panorama ou le britannique Geoff Scott-Simpson, au parcours passionnant : saxophoniste qui a joué dans des groupes connus comme Tears for Tears, photographe naturaliste du National Geographic, et ancien gemmologue. Il me fait découvrir quelques endroits de la ville, tout en me transmettant son expérience en photographie. Parfait, puisque je débute en photo !

Informations pour visiter Ronda : 

  • Ronda se situe à 110 km de Malaga, 130 km de Séville, 145 km de Cadiz et 54 km de Marbella.
  • Le site de l’ office du tourisme de Ronda
  • Bonnes adresses restaurants, cafés et bars : à venir (dans un article dédié sur le site de La Cabane Nomade très bientôt)
  • Curiosité à aller voir : Ronda est l’une des villes les plus anciennes d’Espagne, de par ses origines qui remontent au Néolithique selon les découvertes archéologiques réalisées dans l’ancienne ville. Cependant, la présence de l’homme sur ces terres, est de toute évidence, beaucoup plus ancienne : de nombreux gisements ont été retrouvés dans plusieurs grottes de la région, dont la Cueva de la Pileta qui serait l’un des meilleurs exemplaires de l’art rupestre du Paléolithique andalou.
  • Où se baigner dans un coin de nature : Après une longue balade à Ronda, il est possible de se rafraichir à la Cueva del Gato, à 20 minutes en voiture de Ronda.

Après cette fascinante visite de Ronda, il est temps de poursuivre mon voyage. Cadiz ? Séville ? Je ne sais pas ! Ou une autre ville sur mon chemin ? L’Espagne a la réputation d’être le pays européen dans lequel le stop est le moins facile, mais… j’ai bien envie d’essayer. Je laisse donc le choix de ma prochaine destination entre les mains des rencontres futures sur la route. Suspens…

Alors, vous en avez pensé quoi de Ronda ? C’est sans aucun doute mon coup de coeur de mon début de voyage, avec Genalguacil, en Andalousie.

A propos de Anita

Voyageuse en sac à dos, je vadrouille autour de la planète, pour prendre le temps de rencontrer les gens, me perdre dans une ville ou la nature pour mieux la découvrir, et tomber sur des paysages insoupçonnés ou bien des expériences surprenantes. Aujourd'hui, j’accompagne les personnes qui veulent vivre une relation vibrante, mystique et de confiance avec la vie. Je fais ça à travers des outils de guérison holistiques comme le yoga, la méditation et les arts intuitifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.